La plupart des institutions financières exigent la souscription à une assurance emprunteur afin de vous aider à garantir la sécurité de votre crédit immobilier. Cette souscription présente plusieurs options qui comportent divers taux. Il y a par exemple l’option des contrats groupe ou celle des contrats individuels. Ainsi, pour changer d’option, il vous faudra faire une renégociation de l’assurance emprunteur. Voici les astuces pour y parvenir.

Choisissez la bonne institution financière

Pour faire la renégociation assurance emprunteur, vous pouvez vous rapprocher de votre banque ou changer d’institution financière. Dans quel cas faudra-t-il faire chacun de ces choix et quelles sont les démarches y afférentes ?

La renégociation avec votre banque

La renégociation peut être effectuée avec l’ancienne banque lorsque l’emprunteur conserve son crédit dans l’organisme. Dans ce cas, vous pouvez rechercher un contrat d’assurance moins cher que le précédent. Aussi, il est important que le nouveau contrat ait plus de garanties.

Pour cela, vous pouvez confronter les offres de plusieurs assureurs en ligne à l’aide d’un comparateur d’assurance. Lorsque vous trouvez le meilleur assureur, il faudra que votre banque valide le contrat.

Alors, transmettez toutes les conditions générales de votre compagnie d’assurance à l’établissement bancaire. Cette dernière dispose d’un délai de 10 jours pour valider le contrat. De manière générale, votre organisme financier ne vous opposera pas un refus quand l’assureur respecte l’équivalence des garanties.

Lorsque l’accord est obtenu, vous pouvez faire la nouvelle souscription tout en résiliant l’ancien contrat. Envoyez alors une lettre recommandée de résiliation avec accusé de réception à votre institution de prêt.

La renégociation auprès d’une autre banque

Si les conditions de votre ancienne banque ne vous conviennent pas, vous pouvez racheter votre prêt avec une autre institution financière. Par ailleurs, il convient d’évaluer en amont les avantages que la nouvelle banque vous propose.

Il faudra également tenir compte d’un certain nombre de critères. Il s’agit notamment du taux de la nouvelle banque. Il y a aussi le capital qu’il vous reste à rembourser dans l’ancienne banque et la durée de remboursement qui vous reste.

Si vous présentez une meilleure situation auprès de l’ancienne banque, vous pourrez facilement trouver une nouvelle institution qui vous conviendra. Vous aurez le privilège de négocier la nouvelle offre en bénéficiant de meilleures conditions. Aussi, vous aurez droit à un taux plus avantageux. Pour réussir cette démarche, vous pouvez :

  • visiter les plateformes des banques
  • demander l’avis des experts
  • recourir à un courtier.

Ce dernier en mesure de vous négocier les bonnes conditions et un meilleur taux auprès de la nouvelle institution. Lorsque vous finissez de signer la nouvelle offre bancaire, vous pouvez vous baser sur la concurrence du marché pour souscrire à une meilleure assurance emprunteur.

Préparez votre budget

Avec l’avènement de la loi Hamon, les banques n’appliquent plus les sous d’avenants et les frais d’étude de dossier. Ainsi, vous bénéficierez gratuitement de la validation de votre nouveau contrat par la banque. Pour ce qui concerne votre souscription, l’agence d’assurance peut vous demander de payer des frais d’adhésion. Ce coût est moyennement chiffré à 20 euros.

Au cours de la comparaison des offres de chaque enseigne, vous pouvez aussi trouver un assureur qui vous proposera un prix plus accessible. La somme des tests éventuels médicaux sera prise en charge par votre assureur.

Somme toute, pour faire la renégociation d’une assurance emprunteur, il faudra recourir à une banque et avoir le budget nécessaire.